La Préfecture de Haute Corse lance la chasse aux épaves de voitures

on a une forte demande et des bailleurs et de la population notamment sur les quartiers sud pour enlever tous ces véhicules qui prennent finalement des stationnements et qui pourrissent un peu la vie des gens parce que ils finissent ou en épave avec des encombrants à l’intérieur ou brûlées avant de les enlever donc le bailleur qui est gestionnaire des parkings nous fait une réquisition donc nous demandent de les enlever ils sont enlevés après identification des propriétaires ce qui est très difficile à faire et au bout d’un délai de dix jours si les propriétaires ne se sont pas manifestés ces véhicules sont détruits sur cette opération d’aujourd’hui c’est une demande qui vient des bailleurs qui je pense doit réjouir aussi les riverains les bailleurs nous ont réquisitionné pour que sur ce terrain qui leur appartient depuis sion enlever les véhicules épaves et les ventouses alors les voitures épaves les voitures ventouses est-ce que ça n’est pas aussi je dirais une source d’ incendies puisqu’on sait que depuis quelques années à bastia des véhicules brûlent régulièrement peut-être d’abord distinguer ce qui est une épave d’un véhicule ventouses l’épave est un véhicule qui n’est pas identifiable plus de paris de primes d’immatriculation et plus de ne peut plus circuler véhicules ventouses reste identifiable qu’il soit en état de circuler ou pas alors vous vous évoquer le sujet des incendies en fait les incendies de véhicules ont trois origines le règlement de comptes l’escroquerie à l’assurance ou en crédit bail et des actes gratuits sur des véhicules quels qu’ils soient mais avec sans doute une incitation si je puis dire à des actes gratuits qui se renforcent d’alors que l’environnement est dégradée et l’environnement est objectivement dégradé d’ alors que l’on laisse durablement des épaves ou des ventouses enlever ces véhicules c’est diminuer les risques d’incendié s’est restauré un cadre de vie plus agréable pour inciter à moins d’incivilités ces opérations qui ont évidemment vocation à se reproduire puisque nous comptons 200 véhicules environ sur bastia et 200 sur bastia et le grand bastia et 200 sur le reste du département de la haute corse le plan c’est d’enlever 400 véhicules les deux sens durant bastia les deux sens sur le reste de la haute-corse et donc semaine après semaine puisque nous avons dégagé 60 places à la fourrière que finance l’état semaine après semaine il y aura ces enlèvements les véhicules épaves donc non identifiables iront à la destruction les véhicules qui vont en fourrière si le propriétaire se manifeste dans les délais à ce moment là le véhicule lui est restitué contrepartie bien entendu d’un paiement s’il ne met le proprétaire ne se manifeste pas alors le véhicule sera mis à la casse au bout environs de six semaines c’est le temps que dure la procédure
——————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *